• ro
  • en
  • fr
  • Pourquoi tu tardes

    Regarde, les hirondelles nous laissent,
    Du noisier, les feuilles s’abaissent,
    Et sur les vignes, la brume s’attarde,
    Pourquoi tu tardes? Pourquoi tu tardes?

    Oh, de nouveau, viens dans mes bras,
    Assoiffé‚, que je te voie,
    Et que, doucement, ma tête s’incline
    Sur ta poitrine, sur ta poitrine!

    Te souviens-tu comment, alors
    Que par les prés allions encore,
    Par-dessous les bras, tu étais prise
    A maintes reprises, à maintes reprises?

    Je sais qu’au monde il’ya des femmes
    Dont les yeux sont pleins de flammes…
    Pareilles aux reines, si elle étaient,
    Comme toi, jamais, comme toi, jamais!

    Car c’est toi qui, par ta vue,
    Me rends au coeur le calme perdu,
    Toi, plus belle que la lumiére,
    Ma douce et chére, ma douce et chére!

    Il fait si, tard, et c’est automne,
    Et tombent les feuilles qui frissonent,
    Personne, ces champs ne les regarde…
    Pourquoi tu tardes? Pourquoi tu tardes?

     

    Traducere de Elisabeta Isanos